univers jeunesse

Le forum des jeunes est une communauté dédié aux jeunes de tout âge. Elle permet de discuter sur différents sujets entre jeunes.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA PRISE DE SANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BIG-BOSS
Admin


Messages : 189
Points : 53834
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 28
Localisation : là ou je devrai êtres !

MessageSujet: LA PRISE DE SANG   Sam 5 Déc - 0:11

LA PRISE DE SANG

"- Alors cette petite séance au labo?

- M'en parles pas, rien que d'y penser j'en ai la chair de poule...

- Pourtant

-Il n'y a pas de raisons, je sais. Tu as bien du me le dire au moins cent fois et pourtant, je suis sûre que ça va me faire mal et qu'en plus je vais avoir un bleu.

- Peut être, dans le fond, personne ne peut te garantir le contraire. Mais dis moi, sais tu comment ça se passe ?

- Tu es folle, je ne regardes pas.

- Alors, laisse moi t'expliquer. Déjà, tu auras échangé quelques mots avec la secrétaire à l'accueil pour qu'elle puisse créer ton dossier. (voir première visite)
Te voilà donc dans la salle de prélèvements, assise confortablement dans un fauteuil avec les accoudoirs réglables, tu observes la technicienne. C'est probablement une technicienne, c'est le cas de plus en plus souvent mais elle peut aussi être infirmière ou biologiste et elle peut bien sûr être il.
La première chose qu'elle fait, c'est se laver les mains avec un savon antiseptique. Puis elle prépare ses étiquettes. En fait, elles seront peut être déjà prêtes mais cela n'empêcheras pas la préleveuse de vérifier ses renseignements et éventuellement de te poser des questions.

- Du genre ?

- La date de tes dernières règles (pour dater une grossesse par exemple), ou ton nom de jeune fille (pour la carte de groupe), ou si tu prends des médicaments ou même des questions de l'ordre du régime alimentaire. en effet, certains aliments peuvent interférer avec des analyses mais le patient est prévenu à l'avance. Tu te vois repartir chez toi parce que tu as mal choisi ton menu de la veille au soir ?

- Je croyais que les analyses, c'était à jeun.

- En fait, le jeun strict n'est pas obligatoire pour toues les analyses. Et puis les biologistes ne sont même pas forcement d'accord entre eux. Le plus simple, c'est de se renseigner auprès de ton laboratoire ou de venir à jeun.

- Bon OK, et les tubes. Pourquoi, il y en a autant ?

- Là, il y a deux raisons à cela.
La première, toutes les analyses ne se font pas avec le même anticoagulant. Un exemple ? L'E.D.T.A. (ethylene dihydroxy tetraacetic acid, pour les curieux) - c'est celui dans les tubes violets- n'abîme pas les cellules alors on l'utilise en hématologie. Le citrate de sodium est un anticoagulant très rapide dont on peut facilement annuler l'effet, c'est pratique pour les tests qui étudient la coagulation justement. Par contre, il abîme les cellules alors on ne peut pas l'utiliser en hématologie.

Deuxième raison, les procédés d'analyses sont performants mais coûteux. Alors chaque laboratoire ne peut pas faire toutes les analyses. Mais, on ne peut pas non plus demander au patient d'aller se faire faire plusieurs prises de sang. Alors, les analyses qui ne sont pas faites sur place sont envoyées dans d'autres laboratoires. (Une forme de sous-traitance)

- Et maintenant, c'est le début du cauchemar

- N'exagérons rien. Même si c'est le moment le plus délicat.. Pour le préleveur.
Il faut trouver la veine à piquer. Heureusement le garrot aide, il les fait gonfler. Et si ça suffit pas, il existe des petits trucs. Comme frotter un peu le pli du coude ou le passer sous l'eau tiède, dans les deux cas, la chaleur locale fait gonfler les veines.
Bon, maintenant, elle sait où piquer, elle désinfecte la peau à l'alcool (souvent) et elle pique.

- Bah voilà quand même et une grosse aiguille fait mal

- Les grosses aiguilles, sûrement. Mais, les systèmes actuels n'ont pas de grosses aiguilles car les quantités à ponctionner sont de plus en plus faibles et le vide des tubes facilite le remplissage.

- Alors petite aiguille, petit trou qui fait pas mal.

- Exactement, la piqûre d'un moustique et puis c'est rapide. Il faut bien moins de temps pour le faire qu'il n'en faut pour l'expliquer.

- Parce que c'est fini ?

- Juste un tampon à appuyer sur le point de ponction, le garrot à enlever.

- Alors pas de bleus ?

- Non, pas en appuyant bien sur le tampon. Parce que le bleu c'est un saignement.

- OK, mais ta technicienne, ça se trouve, elle n'a jamais fait de prise de sang avant.

- Si en tout cas pas si tu vas dans un laboratoire privé. Car pour faire les prises de sang, il existe un diplôme spécial délivré par la DDASS qui contient entre autre un stage (fait en hôpital).
Revenir en haut Aller en bas
DERBESTEN
Admin


Messages : 32
Points : 53312
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 28
Localisation : là ou je devrai êtres !

MessageSujet: Re: LA PRISE DE SANG   Jeu 16 Déc - 14:38

BIG-BOSS (Ven 4 Déc 2009 - 22:11) a écrit:
LA PRISE DE SANG

"- Alors cette petite séance au labo?

- M'en parles pas, rien que d'y penser j'en ai la chair de poule...

- Pourtant

-Il n'y a pas de raisons, je sais. Tu as bien du me le dire au moins cent fois et pourtant, je suis sûre que ça va me faire mal et qu'en plus je vais avoir un bleu.

- Peut être, dans le fond, personne ne peut te garantir le contraire. Mais dis moi, sais tu comment ça se passe ?

- Tu es folle, je ne regardes pas.

- Alors, laisse moi t'expliquer. Déjà, tu auras échangé quelques mots avec la secrétaire à l'accueil pour qu'elle puisse créer ton dossier. (voir première visite)
Te voilà donc dans la salle de prélèvements, assise confortablement dans un fauteuil avec les accoudoirs réglables, tu observes la technicienne. C'est probablement une technicienne, c'est le cas de plus en plus souvent mais elle peut aussi être infirmière ou biologiste et elle peut bien sûr être il.
La première chose qu'elle fait, c'est se laver les mains avec un savon antiseptique. Puis elle prépare ses étiquettes. En fait, elles seront peut être déjà prêtes mais cela n'empêcheras pas la préleveuse de vérifier ses renseignements et éventuellement de te poser des questions.

- Du genre ?

- La date de tes dernières règles (pour dater une grossesse par exemple), ou ton nom de jeune fille (pour la carte de groupe), ou si tu prends des médicaments ou même des questions de l'ordre du régime alimentaire. en effet, certains aliments peuvent interférer avec des analyses mais le patient est prévenu à l'avance. Tu te vois repartir chez toi parce que tu as mal choisi ton menu de la veille au soir ?

- Je croyais que les analyses, c'était à jeun.

- En fait, le jeun strict n'est pas obligatoire pour toues les analyses. Et puis les biologistes ne sont même pas forcement d'accord entre eux. Le plus simple, c'est de se renseigner auprès de ton laboratoire ou de venir à jeun.

- Bon OK, et les tubes. Pourquoi, il y en a autant ?

- Là, il y a deux raisons à cela.
La première, toutes les analyses ne se font pas avec le même anticoagulant. Un exemple ? L'E.D.T.A. (ethylene dihydroxy tetraacetic acid, pour les curieux) - c'est celui dans les tubes violets- n'abîme pas les cellules alors on l'utilise en hématologie. Le citrate de sodium est un anticoagulant très rapide dont on peut facilement annuler l'effet, c'est pratique pour les tests qui étudient la coagulation justement. Par contre, il abîme les cellules alors on ne peut pas l'utiliser en hématologie.

Deuxième raison, les procédés d'analyses sont performants mais coûteux. Alors chaque laboratoire ne peut pas faire toutes les analyses. Mais, on ne peut pas non plus demander au patient d'aller se faire faire plusieurs prises de sang. Alors, les analyses qui ne sont pas faites sur place sont envoyées dans d'autres laboratoires. (Une forme de sous-traitance)

- Et maintenant, c'est le début du cauchemar

- N'exagérons rien. Même si c'est le moment le plus délicat.. Pour le préleveur.
Il faut trouver la veine à piquer. Heureusement le garrot aide, il les fait gonfler. Et si ça suffit pas, il existe des petits trucs. Comme frotter un peu le pli du coude ou le passer sous l'eau tiède, dans les deux cas, la chaleur locale fait gonfler les veines.
Bon, maintenant, elle sait où piquer, elle désinfecte la peau à l'alcool (souvent) et elle pique.

- Bah voilà quand même et une grosse aiguille fait mal

- Les grosses aiguilles, sûrement. Mais, les systèmes actuels n'ont pas de grosses aiguilles car les quantités à ponctionner sont de plus en plus faibles et le vide des tubes facilite le remplissage.

- Alors petite aiguille, petit trou qui fait pas mal.

- Exactement, la piqûre d'un moustique et puis c'est rapide. Il faut bien moins de temps pour le faire qu'il n'en faut pour l'expliquer.

- Parce que c'est fini ?

- Juste un tampon à appuyer sur le point de ponction, le garrot à enlever.

- Alors pas de bleus ?

- Non, pas en appuyant bien sur le tampon. Parce que le bleu c'est un saignement.

- OK, mais ta technicienne, ça se trouve, elle n'a jamais fait de prise de sang avant.

- Si en tout cas pas si tu vas dans un laboratoire privé. Car pour faire les prises de sang, il existe un diplôme spécial délivré par la DDASS qui contient entre autre un stage (fait en hôpital).
Revenir en haut Aller en bas
http://univers-young.forumactif.com
 
LA PRISE DE SANG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleu énorme suite à prise de sang
» Petit blues et questionnement sur la prise de sang
» Essai bébé - Résultats prise de sang AMH très elevée
» Résultats prise de sang Sasha
» Emla patch (pour prise de sang bébé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
univers jeunesse :: ESPACE ETUDES :: LES ANALYSES-
Sauter vers: